Birmanie - Point de presse de la porte-parole

Q - Rex Tillerson secrétaire d’État américain se rendra mercredi en Birmanie pour y rencontrer Aung San Suu Kyi et aussi Min Aung Hlaing chef d’état-major de l’armée birmane. La diplomatie française a-t-elle tenté de joindre le général Hlaing par le passé ?

R - La France a appelé à plusieurs reprises l’armée birmane à mettre fin aux violences dont sont victimes les populations Rohingyas, à assurer sans discrimination la protection des populations civiles et de leurs biens et à garantir, le plus rapidement possible, le rétablissement d’un accès humanitaire sûr et sans entrave.
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est entretenu par téléphone le 6 novembre dernier avec Mme Aung San Suu Kyi, conseillère pour l’État de Birmanie pour exprimer la vive préoccupation de la France s’agissant de la situation des Rohingyas et soutenir l’engagement du gouvernement civil birman à organiser le retour des réfugiés et à mettre en œuvre les recommandations de la Commission présidée par Kofi Annan pour traiter les causes profondes de cette crise. Nous réitérons notre soutien à la transition démocratique birmane menée par Aung San Suu Kyi.

M. Jean-Yves Le Drian se rend lundi prochain en Birmanie pour le sommet de l’ASEM. Ce sera pour lui l’occasion d’évoquer la situation des Rohingyas./.

Dernière modification : 14/11/2017

Haut de page