Aux alentours de Shanghai

JPEGLa municipalité de Shanghai ne recouvre pas uniquement le centre urbain, mais également une grande partie de la campagne environnante : il s’agit, en fait, d’une ville-région d’une superficie de plus de 6.000 km2 (l’équivalent d’un département français !), s’étendant aux faubourgs et la campagne avoisinante. En outre, la circonscription consulaire couvre les provinces de l’Anhui, du Jiangsu et du Zhejiang, qui méritent toutes qu’on les découvre.

Changzhou

3.000 étrangers vivent à Changzhou. Nos compatriotes parmi eux ou ceux qui y réfléchiraient peuvent consulter le blog (anglophone) suivant, utile pour de multiples questions de la vie quotidienne et souvent fréquenté par les services de la municipalité, soucieux d’améliorer l’attractivité de leur ville ou de comprendre les difficultés pratiques que les expatriés peuvent y rencontrer :

http://atlanta.zhong5.cn/index.php

Hangzhou

Le légendaire Lac de l’Ouest à Hangzhou est l’un des sites naturels les plus connus en Chine. Les allées de saules et les ponts en arc sont conformes à l’idée que l’on se fait d’un décor chinois. Vous pouvez vous y rendre par avion (30 minutes), par le train (2 heures) ou par la nouvelle autoroute (2 heures).

Site : http://eng.hangzhou.gov.cn/

A voir également :

Huangshan

Les montagnes jaunes figurent parmi les sites naturels les plus emblématiques, célébrés par des générations de poètes et de peintres chinois classiques pour la beauté de leurs pics acérés, dans la couleur caractéristique du granit de la région, perdus dans la brume du matin. Il est possible de se rendre au site touristique par l’avion (aéroport de Huangshan, à une quarantaine de kilomètres), le train (gare de Tunxi) ou le bus (depuis la gare du Sud de Shanghai ou depuis Hangzhou).

Après l’ascension (à pied ou en télécabine), on peut découvrir les très beaux villages du sud de la province de l’Anhui, berceaux de générations de marchands chinois, commerçant notamment le thé et les 4 trésors du lettré : Xidi, Hongcun, Tangmo, Zhaji...

Jiading

A 20 km au nord du parc Hongkou, dans le district de Jiading, se trouve un musée historique qui abrite une belle collection d’objets en bambou sculpté, des souvenirs de la révolte des Taiping, et une intéressante évocation du fameux examen des lettrés qui menait au mandarinat. Un temple confucéen et un jardin chinois classique complètent la visite.

Moganshan

Situé à 200 km à l’ouest de Shanghai, cet ancien lieu de villégiature estivale pour les expatriés du début du siècle (et quelques riches Chinois) a conservé tout son charme maintenant que les collines sont envahies de forêts de bambou, et malgré l’état de délabrement de certaines maisons qui gardent cependant des traces de leur splendeur passée.

Nankin

Située dans la province du Zhejiang, Nankin (Nanjing en chinois, la "Capitale du Sud") a longtemps été considérée comme la rivale de Pékin (Beijing, la "Capitale du Nord") dont elle aurait inspiré la Cité Interdite. Le premier empereur Ming s’y installe après avoir pris le pouvoir aux Mongols de la dynastie Yuan, en 1368. La cité a été pourvue de remparts, et de neufs portes abritant des garnisons. Vous pourrez aussi visiter le tombeau de Hong Wu, le fondateur de la dynastie Ming, auquel on accède en empruntant une "allée des esprits". Des statues d’animaux -lions, éléphants, chameaux, chevaux…- se font face de part et d’autre de cette allée. Également visible sur la "colline pourpre" qui surplombe la ville, ses remparts et son lac, le mausolée de Sun Yatsen, édifice impressionnant érigé en quatre ans, entre 1925 (date de la disparition du Dr Sun) et 1929.

Ningbo

114 entreprises françaises avaient investi dans cette ville en juin 2011, pour un commerce extérieur avec notre pays se montant à 1,8 Mds USD en 2010, en hausse de 34 % par rapport à l’année précédente. La Municipalité espère continuer à attirer des grands groupes français, notamment dans les domaines de la pétrochimie, de l’acier et des accessoires automobiles. Quelques coopérations universitaires (faculté de tourisme de l’Université d’Angers), éducatives et de santé publique viennent compléter ce tableau, en particulier avec la ville de Rouen dont le jumelage date de mars 1990.

A lire également : Déplacement du Consul général à Ningbo.

L’île de Putuo Shan

Putuo Shan est l’une des îles de l’archipel de Zhou Shan, réputée pour sa tradition bouddhiste. Située à l’entrée sud de la baie de Hangzhou, Pu Tuo Shan offre le double pittoresque de temples anciens disséminés dans les collines et de rivages aux eaux presque claires où la baignade est possible.

Qingpu

Le district de Qingpu est à environ 22 km à l’ouest de Shanghai. Durant les dynasties des Tang (618-907) et des Song (960-1127), son chef-lieu était un marché et un port florissants.

De passage à Qingpu, vous pourrez vous rendre au Lac Dianshan, un immense lac dans la partie supérieure du Huangpu. Vous y visiterez aussi un parc nommé, d’après le célèbre jardin du roman classique chinois, Le Rêve dans le Pavillon rouge.

Song Jiang

A environ 30 km au sud-ouest de Shanghai sur la route de Hangzhou, la ville de Songjiang abrite deux curiosités : une pagode octogonale et penchée datant de 1079 (la pagode de Huzhu) et un jardin classique chinois fort bien entretenu et conservé : le Zui Bai Chi, « Etang de l’ivresse poétique ».

Suzhou

Suzhou se trouve à une heure de voiture ou de train de Shanghai, et peut être le but d’une jolie excursion d’une journée si l’on veut admirer de plus près l’art chinois du jardin. La ville-jardin la plus célèbre de Chine, Suzhou, tente de conserver son patrimoine. Ces jardins possèdent encore un certain charme, de même que la ville, avec ses canaux encombrés et ses étroites avenues de bordées de platanes.

Zhouzhuang

Située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Shanghai, cette ville est une destination prisée des habitants de Shanghai, mais aussi des touristes chinois et étrangers. Fondé il y a neuf siècles, le village historique, traversé de canaux, a su préserver son architecture traditionnelle et notamment ses maisons de hauts fonctionnaires. "Redécouverte" il y a une quinzaine d’année, Zhouzhuang mise aujourd’hui sur le tourisme et s’est même dotée d’un site internet.

Zhu Jia Jiao

Accessible après une heure de trajet environ, le village de Zhu Jia Jiao a su conserver intact un ensemble architectural hérité de la dynastie Qing (1644-1911). Trente-six ponts de granit relient les rives de la vieille ville, sur les bords desquelles s’alignent un millier de maisons blanches. Plusieurs rues sillonnent le bourg, croisant les cours d’eau, animées par des restaurants où vous pourrez découvrir une autre facette de Zhu Jia Jiao : ses spécialités culinaires (fromage de soja au parfum de roses, boulettes de riz gluant...).

Dernière modification : 29/10/2020

Haut de page