Atelier franco-chinois sur le REUSE et la gestion des boues

A l’occasion de la Semaine mondiale de l’eau en Chine qui s’est tenue du 22 au 28 mars, l’agence de Pékin et l’ambassade de France ont organisé le 27 mars à Pékin un atelier franco-chinois sur les solutions innovantes pour la réutilisation des eaux usées traitées (REUSE) et la gestion des boues d’épuration.

Cet atelier regroupait une soixantaine de professionnels et experts autour de questions techniques, financières et réglementaires : entreprises françaises, institutionnels et gestionnaires d’eau chinois, chercheurs du milieu académique, experts de la Banque Mondiale, de la Banque Asiatique et de l’Union européenne. Veolia Water Solution & Technologies, Suez Environnement-Degrémont, Artelia et la PME Mixel y ont présenté l’expertise et les technologies françaises.

JPEG

En dépit d’investissements importants au cours des deux dernières décennies, l’écart entre les besoins et les capacités des infrastructures d’assainissement reste important en Chine, notamment en raison du rythme très rapide de l’urbanisation et du développement industriel. Le REUSE est encouragé pour le gouvernement central, en particulier dans le nord du pays soumis à un stress hydrique déjà préoccupant et que le changement climatique pourrait aggraver. Par ailleurs, le traitement de volumes de plus en plus importants d’eaux usées génère des quantités croissantes de boues qui sont très rarement traitées et constituent une menace pour l’environnement et la santé des populations. En fin d’atelier, un riche débat a eu lieu au cours duquel ont été soulignées certaines difficultés liées au contexte chinois comme l’absence de standards précis ou de contrôles en matière de qualité des boues ainsi que la nécessité de mettre en place une tarification pouvant contribuer à financer la gestion des boues.

Dernière modification : 10/04/2012

Haut de page