Afghanistan – Un an après la chute de Kaboul – Déclaration de la porte-parole (15 août 2022) [中文]

Un an après la prise du pouvoir des Talibans par la force en Afghanistan, le constat est sans appel : la situation humanitaire s’est dramatiquement dégradée et les violations des droits de l’Homme y sont en constante augmentation, comme le souligne le rapport de la mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) du 20 juillet.

PNG

En dépit de leurs engagements, les décisions prises par les Talibans depuis un an illustrent leur non-respect des attentes de la communauté internationale formulée par la résolution 2593 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Ces cinq exigences prévoyaient :
• le départ sûr et sans entrave des Afghans et de l’ensemble des ressortissants étrangers qui souhaitent quitter le pays ;
• la garantie de l’accès humanitaire sur l’ensemble du territoire afghan ;
• le respect des droits de l’Homme, et en particulier des droits des femmes et des filles ;
• la rupture de tout lien direct ou indirect, et y compris financier, avec les groupes terroristes, et en particulier avec Al Qaeda ;
• la mise en place d’un gouvernement de transition qui soit représentatif de l’ensemble du peuple afghan et qui réponde aux aspirations de la population.

La présence du chef terroriste d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, en plein cœur de Kaboul, en a été une illustration flagrante.

La France condamne avec la plus grande fermeté la multiplication des violations graves et continues des droits de l’Homme, en particulier à l’encontre des femmes et des filles afghanes, auxquelles les Talibans ont notamment interdit tout déplacement de plus de 72 kilomètres en l’absence de parent masculin (décembre 2021), de prendre l’avion seule (mars) et d’accéder à l’école secondaire (mars). Les Talibans leur ont aussi imposé le port du voile intégral (mai). Nous appelons les Talibans à revenir sur ces décisions inacceptables, qui excluent la moitié de la population afghane de la sphère publique et compromettent les perspectives de développement économique et social du pays.

En cette année du centenaire des relations franco-afghanes, la France réaffirme sa solidarité et son soutien aux Afghanes et aux Afghans. Elle a ainsi fait parvenir, depuis le 15 août 2021, plus de 120 millions d’euros d’aide humanitaire à la population afghane. Elle restera mobilisée avec ses partenaires européens et internationaux en faveur d’un Afghanistan en paix, souverain et respectueux des droits et libertés de l’ensemble de ses citoyens.

Dernière modification : 16/08/2022

Haut de page