ALPES-SICHUAN et SALOMON : stages de sécurité-secours pour les clubs de plein air [中文]

La filiale en Chine de Salomon, pionnière pour les équipements de sports de nature et de montagne, dont le siège est à Annecy, s’est rapprochée d’Alpes-Sichuan pour concevoir et animer ensemble au Sichuan des stages de formation à la sécurité lors des activités « à risques ».

Les Chinois ont toujours visité leurs montagnes par tradition, pour des motifs culturels ou religieux, pour les contempler ou pour fuir les grandes chaleurs des plaines en été. Et, depuis peu, on voit se développer une nouvelle approche de la montagne avec les loisirs sportifs qui peuvent devenir, à l’instar des Alpes, le cœur d’une économie touristique tournée vers le camping, le trekking, le cyclotourisme… mais aussi le ski, l’escalade, le parapente… qui commencent à être des pratiques à la mode pour des passionnés chinois de plus en plus nombreux.

Si l’on en croit le Ministère des sports à Pékin, 40% des Chinois pratiqueront une activité physique régulière d’ici 2020, c’est à dire plus de 600 millions de personnes. Une partie d’entre eux vont déjà en montagne. On estime à 12 000 le nombre de clubs de plein air en 2013 avec une progression de 30% par rapport à l’année précédente.

La filiale en Chine de Salomon, pionnière pour les équipements de sports de nature et de montagne, dont le siège est à Annecy, s’est rapprochée d’Alpes-Sichuan pour concevoir et animer ensemble au Sichuan des stages de formation à la sécurité lors des activités « à risques ». Pour la seconde année consécutive, un stage est ainsi organisé pour une vingtaine de leaders de clubs de plein air venant de toute la Chine.

Cette formation s’est tenue à Pingle (Chengdu) en ce mois d’août, à l’heure où l’actualité de l’été sur l’accidentologie dans les Alpes de France, élevé en cet été 2014, prouve que ce volet « information-prévention-formation » des pratiquants est indispensable à tout développement des sports de la montagne.

Dernière modification : 12/09/2014

Haut de page