A l’occasion de la Journée des Femmes

Débat autour du mariage et de l’amour le 7 mars 2011 de 15h30 à 17h à Wuhan Tiandi.

Bâtiment n°9, 28 Lugouqiao Lu, District de Jiang’an, Wuhan.

Avec l’écrivaine danoise Pia Petersen et l’écrivaine chinoise Fang Fang, Présidente de l’Association des Ecrivains du Hubei avec la participation de l’Association « Aimer lire »

Pour en savoir plus :
www.wuhanxintiandi.com
www.faguowenhua.com
www.piapetersen.net

Pia Petersen - JPEG
Après une vie nomade entre son Danemark natal, la Grèce, l’Angleterre, l’Allemagne et les États-Unis, et fraîchement diplômée de philosophie de la Sorbonne, Pia Petersen a choisi de vivre à Marseille. C’est là aussi qu’elle crée sa propre librairie « Le Roi lire », qui lui laisse le temps de se dédier à son occupation favorite : l’écriture.
Dans son premier roman, Le Jeu de la facilité, paru aux éditions Autre Temps en 2000, elle s’interroge sur le bonheur et le pouvoir de la littérature face à une société anesthésiée et vide de sens. Abordant régulièrement des questions sociales et le thème de l’exclusion dans des récits comme Parfois il discutait avec Dieu, paru en 2004 ou Passer le pont en 2007, Pia Petersen partage ses préoccupations sur l’art et la société dans son roman Iouri, publié en 2009.

Fang Fang - JPEG
De son vrai nom Wang Fang, Fang Fang est née en 1955, à Nankin. Diplômée du Département de chinois de l’Université de Wuhan en 1982, elle commence à écrire de la poésie avant ses études universitaires et obtient le premier prix « Nouvelle poésie » de la Revue Poésie. Elle commence à publier des romans à l’Université avant de travailler comme scénariste pour la chaîne de télévision du Hubei. Auteur de plus de 70 ouvrages, dont la plupart ont été traduits en de nombreuses langues, elle est aujourd’hui Présidente de l’Association des Ecrivains du Hubei. Elle a obtenu de nombreux prix littéraires tels que le prix « Cent fleurs » de la revue Roman, le prix de la littérature féminine et le prix littéraire QuYuan du Hubei, et le prix Lu Xun en 2010.
Œuvres principaux : Une vue splendide, Début fatal, Soleil du crépuscule, Grand-père est au cœur du père, l’Eau est au-dessous du temps, Chroniques du Lac Wuni, Eau sous le temps, le Passé de Hankou. Certaines de ses œuvres ont été traduites français, italien, coréen, anglais et portugais.

Dernière modification : 21/02/2011

Haut de page