5/06-5/09 au Musée Shan à Wuhan : exposition La cabane de nos grands-parents de Nicolas Henry [中文]

Vous souvenez-vous encore des histoires de vos grands-parents ?

Non ? Alors venez : prendre un bain de mémoire au Musée Shan, savourer l’exposition La cabane de nos grands-parents

PNG

Le célèbre photographe français Nicolas Henry

a combiné photographie, installation et théâtre

pour restaurer et capter les souvenirs de vie des anciens.

A partir du 5 juin, venez découvrir le musée Shan,

touchez la beauté du temps et de l’espace,

ressentez la température des récits des anciens.

PNG

Exposition

La cabane de nos grands-parents

2021.06.05-2021.09.05

Musée Shan, Wuhan

Réservation obligatoire

Entrée payante : 10 yuans

Scannez pour la réservation et billeterie

PNG

L’exposition La cabane de nos grands-parents constitue un ensemble d’images et de témoignages recueillis auprès, principalement, d’anciens de différentes communautés par Nicolas Henry à travers ses voyages autour du monde. Nicolas Henry a demandé, à chaque personne choisie, de raconter et reconstituer sa vie, son passé, à travers un lieu, des objets et/ou des proches. Chaque photographie est composée de ces éléments : comme une mise en scène de la mémoire, une traduction physique, et captée, de l’immatériel. Réagissant à la tendance de nos sociétés à valoriser et glorifier la jeunesse, le photographe souhaitait à travers son projet mettre en avant les anciens, la richesse de leurs expériences, la nécessité de les consigner.

PNG

La série de photographies nous entraîne à la rencontre des Anciens à travers le monde. En cinq ans, Nicolas Henry a réalisé quatre cents portraits dans une trentaine de pays. Pour chacun, avec les objets familiers de la personne photographiée, une cabane, un abri éphémère, a été construit, reflet de son histoire, de son imaginaire… En écho à la photo, chacun raconte et se raconte, et nous dévoile un pan de son univers. Le projet est né d’un constat : notre monde est aujourd’hui dominé par l’image de la jeunesse, et celle d’une réussite sociale formatée. Quelle est la place des personnes âgées dans notre société où la transmission de la langue, des histoires et des traditions ainsi que la connaissance de la nature et de la biodiversité sont supplantées par les médias et les systèmes d’éducation ?

Artiste

Photographe

Nicolas Henry

PNG

Né en 1978 à Paris, Nicolas Henry est un artiste photographe plasticien français, diplômé des Beaux-Arts de Paris, de l’École Nationale Supérieure d’Art de Cergy ainsi que de l’Emily Carr Institue of Art and Design de Vancouver. Commençant sa carrière comme éclairagiste et scénographe pour différentes scènes parisiennes, il parcourt ensuite le monde pendant trois ans en tant que réalisateur pour le projet 6 milliards d’autres de Yann Arthus-Bertrand. Il en assurera la direction artistique lors de l’exposition au Grand Palais en 2009. Dans le cadre de son travail personnel qui se base sur ses voyages autour du monde, il s’attache à représenter les différentes communautés de la planète. Ses travaux sont majoritairement photographiques mais se mêlent à la peinture, à la sculpture ou encore à l’installation et sont exposés à travers le monde, de New-York au Japon, en passant par le Népal, le Nigéria, la Corée, l’Argentine... Son projet Les cabanes de nos grands-parents est édité aux éditions Actes Sud en 2011 et exposé au Rencontres internationales de la photographie d’Arles en 2014 et 2016. Cette même année, il reçoit le prix POP CAP’16 pour la photographie africaine. Son livre Cabanes imaginairesautour du monde - Worlds in the making est édité en 2016, aux éditions Albin Michel et reçoit le prix Méditerranée du livre d’art 2017.

Le sens et l’engagement de la démarche artistique de Nicolas Henry ainsi que son esthétique sont salués par des institutions telles que le Du Sable Museum of African American History,le Musée de l’histoire de l’immigration, les acquisitions du FRAC Guyane, les domaines nationaux de Saint Cloud et du Mont Saint Michel, les scènes nationales ou encore la COP 21.

Les cabanes autour du monde

A partir de mes expériences fondatrices, j’ai mis en place une démarche de portraitiste incluant l’idée de partage d’autorité avec mon modèle, une création commune et communautaire, et une tribune pour permettre le récit de chacun.

— Nicolas Henry

Dernière modification : 04/06/2021

Haut de page