4ème symposium franco-chinois sur la RMN des solides à Wuhan

Du 21 au 24 Novembre Wuhan a accueilli les spécialistes français et chinois de l’étude des mécanismes réactionnels par spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire.

Quatre des meilleurs spécialistes français de la spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) des solides étaient présents à Wuhan du 21 au 24 Novembre 2017 pour la quatrième édition du symposium franco-chinois de (RMN) du solide
-  Olivier Lafon et Jean-Paul Amoureux de l’Unité de Catalyse et de Chimie du Solide de l’Université de Lille (UCCS), CNRS
-  Christian Bonhomme de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris)
-  Dominique Massiot du CEMHTI (Conditions extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation) à Orléans, ancien directeur de l’institut de chimie du CNRS.

Ce symposium, co-organisé par l’UCCS de l’Université de Lille, CNRS et le laboratoire de RMN du solide du Wuhan Institute of Physics and Mathematics (WIPM) de l’académie des sciences de Chine (Prs DENG Feng et XU Jun), rassemblait également les principaux laboratoires chinois du domaine (Wuhan Institute of Physics and Mathematics, Université de Lanzhou, Université technologique de Dalian, Université de Nanjing, East China Normal University, Dalian Institute of Chemical Physics de l’Académie des sciences de Chine, Université de Nankai).

JPEG - 684.4 ko
Participants au 4ème symposium franco-chinois de RMN des solides.

Les échanges ont porté sur les dernières avancées en matière d’études à l’échelle moléculaire de la structure de catalyseurs solides afin de mieux comprendre des mécanismes de réactions chimiques. Mieux comprendre la façon dont les catalyseurs hétérogènes fonctionnent aidera à développer de nouveaux procédés plus éco-efficaces (meilleurs rendements, moins de sous-produits, moins d’énergie consommée) dans un contexte de développement durable.

JPEG - 459.9 ko
Ouverture du 4ème symposium sur la spectroscopie RMN des solides par M. Olivier Guyonvarch, Consul général de France à Wuhan.

La RMN des solides est devenue un outil indispensable dans de nombreux domaines, tels que la chimie, la physique, la pharmacie, la science des matériaux ou la biologie structurale.

Depuis 2005, une collaboration fructueuse a été établie entre deux des principaux laboratoires de RMN des solides en France et en Chine, que sont l’Unité de Catalyse et de Chimie du Solide (UCCS, Université de Lille, CNRS, ENSCL) et le laboratoire de résonance magnétique du Wuhan Institute of Physics and Mathematics (WIPM) de l’académie des sciences de Chine.

JPEG - 97.4 ko
Les Pr Olivier Lafon et Jean-Paul Amoureux (au centre) entourés du Pr Feng Deng du WIPM et de Philippe Maurin (attaché scientifique du Consulat)

Ces deux laboratoires ont conduit des recherches conjointes sur l’utilisation de la RMN des solides pour sonder la structure à l’échelle atomique des catalyseurs hétérogènes et ainsi mieux comprendre les procédés chimiques éco-efficaces.

Leur collaboration a donné lieu à 19 publications dans des revues internationales à comité de lecture depuis 2008 et à des échanges réguliers d’étudiants et de chercheurs, incluant une thèse en cotutelle entre 2007 et 2010 et l’invitation d’Olivier Lafon par l’académie des sciences de Chine pendant deux mois en 2015.

Un projet de recherche conjoint (PRC) entre l’UCCS et le WIPM (2016-2018) a également été sélectionné en 2016 par le CNRS et la NSFC (National Science Foundation of China).

Outre leur collaboration scientifique, l’UCCS et le WIPM avaient déjà organisé conjointement deux des précédentes éditions du symposium en 2006 et 2010.

JPEG

Dernière modification : 27/12/2017

Haut de page