« 2012, Villes d’avenir : Chengdu »

Organisé par la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine
Allocution du Consul Général de France, M. Emmanuel Rousseau


(Chengdu, le 28 juin 2012)

C’est un grand plaisir pour mes collègues et moi-même de participer à cette journée « Chengdu, ville d’avenir », organisée par la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine et la municipalité de Chengdu. Je les remercie toutes les deux chaleureusement de nous y avoir invités.

En poste à Chengdu depuis bientôt trois ans, je peux d’abord vous garantir que Chengdu est une ville du présent : le travail réalisé par la municipalité de Chengdu avec le concours du gouvernement central est remarquable et porte déjà tous ses fruits. La nouvelle zone de Tianfu, au cœur de laquelle nous nous réunissons aujourd’hui et que vous aurez l’occasion de visiter plus longuement demain est la vitrine de ce dynamisme exceptionnel dont fait preuve toute l’équipe du Maire de Chengdu, M. Ge Honglin, auquel je souhaite rendre ici devant vous un hommage tout particulier. Sans vouloir me substituer aux experts qui se succéderont à la tribune, un seul chiffre illustre parfaitement ce dynamisme dont je viens de parler : en 2011, le produit intérieur brut de Chengdu a connu une croissance de 15,2%, ce qui est un des taux les plus élevés de tout le pays, sinon le plus élevé.
On pourrait également citer les deux cents entreprises du classement de Fortune, sur cinq cents, qui sont présentes et actives à Chengdu et évoquer le grand forum qui les réunira toutes à Chengdu en juin 2013 sous l’égide du magazine Fortune : Chengdu a aujourd’hui toutes les qualités et tout le potentiel pour rivaliser avec les trois premières grandes villes chinoises qui ont déjà accueilli ce forum, à savoir Hong Kong, Shanghai et Pékin.
Chengdu est ensuite une ville d’avenir en ce qu’elle est l’avenir du développement de la présence française en Chine. La présence des entreprises française à Chengdu, on en compte aujourd’hui plus d’une cinquantaine, est forte tant sur le plan symbolique que sur celui de l’engagement local et je tiens ici à saluer ceux et celles d’entre vous dont les sociétés sont déjà installées dans la circonscription. Toutefois, notre présence est encore numériquement inférieure à ce qu’elle est dans l’est de la Chine et sur la côte et c’est en cela que je me réjouis davantage de la présence d’entreprises non implantées dans la région.
Enfin, la liste des entreprises française participantes à notre séminaire me remplit d’optimisme : Alstom dans le domaine des infrastructures et du métro tout particulièrement, Thales et Eurocopter dans le domaine de l’aéronautique, Air Liquide dans le domaine de la chimie, Sanofi dans le domaine de la pharmacie, la distribution, les professions intellectuelles, bref tous les secteurs de l’excellence industrielle française sont représentés. Ces entreprises partagent en outre les valeurs que le Sichuan et Chengdu ont mises au cœur de leur développement : innovation, haute qualité et responsabilité environnementale.

Je félicite donc la Chambre de commerce et d’industrie française en Chine pour l’organisation de ce séminaire et forme le vœu que de nouveaux partenariats industriels entre la France et Chengdu puissent se concrétiser rapidement à cette occasion./.

Dernière modification : 02/07/2012

Haut de page