Fête nationale française : Discours du Consul Général de France à Chengdu [中文]

Allocution du Consul Général de France à Chengdu, M. Emmanuel Rousseau, à l’occasion de la réception offerte pour la Fête Nationale

Monsieur le Vice-Gouverneur de la province du Sichuan, (M. Wei Hong)
Monsieur le Vice-Maire de Chengdu, (M. Fu Yonglin)
Chers invités, Mesdames, Messieurs,

JPEG

C’est un très grand honneur pour moi et pour mon épouse, que de vous accueillir ce soir, au nom de la République française, pour célébrer, dans un esprit de solidarité et de convivialité, la fête nationale de la France.

Je tiens tout d’abord à vous remercier, Monsieur le Vice-Gouverneur, ainsi que Monsieur le Vice-Maire, d’avoir bien voulu honorer de votre présence cet évènement qui est le rendez-vous le plus important dans la vie politique et sociale de notre pays : en effet, c’est le jour où les français du monde entier célèbrent, ensemble, les valeurs de la République. Ce jour est une occasion unique de rayonnement de la France dans le monde, mais aussi le temps fort du rassemblement de tous les français qui vivent à l’étranger et qui peuvent ainsi renouer une fois par an un lien très particulier avec la France. Votre présence parmi nous ainsi que celle de plusieurs autres dirigeants et responsables de la province du Sichuan et de la municipalité de Chengdu, que je suis heureux de saluer, n’en donnent que plus d’éclat à notre réception.

Il y a quelques semaines, la population et le gouvernement du Sichuan célébraient dans la dignité et dans la retenue, mais avec une émotion palpable, le troisième anniversaire du tremblement de terre de Wenchuan : je voudrais redire ici la fierté de la France d’avoir contribué à la reconstruction des villes et des campagnes meurtries au plus profond d’elles-mêmes et l’admiration qu’a suscité cette reconstruction menée à bien par les Sichuanais eux-mêmes, avec l’aide du gouvernement central.
Maintenant, vous êtes déjà passés à la phase suivante du développement de l’économie et de la société : à cet égard, je veux vous dire que la France est tout à fait prête à continuer à coopérer avec les entreprises et les organisations chinoises de toute la circonscription pour contribuer au développement de celle-ci dans tous les domaines, dans le cadre de la politique du gouvernement central de développement de l’ouest de la Chine .

Depuis ces derniers mois, il y a une nette accélération des relations entre la France et le Sichuan et avec la ville de Chengdu qui se développent de manière équilibrée et très dynamique : nous avons eu ainsi le plaisir d’accueillir en France à deux reprises le vice-gouverneur Huang Xiaoxiang et, en septembre prochain, le Maire de Chengdu se rendra en visite à Montpellier, sa ville jumelle, pour fêter le trentième anniversaire de leur jumelage. Dans le sens France-Sichuan, après la première visite de l’Ambassadeur de France en Chine le 16 juin, nous aurons la chance d’accueillir M. Raffarin à Chengdu en octobre pour l’ouverture de la Foire de l’ouest, puis les deux vice-présidents des régions Rhône-Alpes et Provence Alpes-Côte d’Azur. Je me réjouis de la multiplication de ces visites qui témoignent de la richesse de nos échanges et de l’intérêt et de la confiance mutuelle que le Sichuan et la France éprouvent l’un pour l’autre.

Soyez assuré, Monsieur le Vice-gouverneur, Monsieur le Vice-Maire, de ma volonté de continuer à travailler au développement de nos relations amicales et mutuellement bénéfiques.

Ce message, je tiens à le passer également aux entreprises françaises de la circonscription et, au-delà, à toute la communauté française du Sichuan, du Yunnan, de Chongqing et du Guizhou, pour les assurer que je suis ici à Chengdu, avec toute l’équipe du consulat, à leurs côtés et à leur service, que nous travaillons pour eux et avec eux au développement de leurs relations avec leurs partenaires et interlocuteurs chinois.

Je ne voudrais pas conclure sans remercier très sincèrement les deux Bureaux des Affaires étrangères du Sichuan et de Chengdu pour leur soutien actif et précieux tout au long de l’année. Comme les années antérieures, nous avons bénéficié pour l’organisation de notre réception de ce soir du généreux soutien de plusieurs entreprises françaises, que je suis très heureux de remercier publiquement en votre nom à tous.
Enfin, je n’oublie pas de saluer tous nos amis chinois et tous nos compatriotes de Chongqing, du Yunnan et du Guizhou, dont certains sont venus se joindre à nous ce soir.

Vive l’amitié franco-chinoise !
Vive la France !

Dernière modification : 22/07/2011

Haut de page