12ème Festival Croisements : Nouvelle Jeunesse [中文]

Le festival Croisements fête ses 12 ans, un cycle dans le zodiaque chinois. 2017 est donc le retour au signe de l’année de naissance de Croisements, le běnmìngnián 本命年. Cette année, le festival reçoit le parrainage d’artistes chinois amis de la culture française : le « père du rock chinois » Cui Jian, le grand réalisateur JIA Zhangke, la danseuse et chorégraphe Wang Yabin, le sculpteur Sui Jianguo, l’auteur de bandes dessinées Lu Ming.

Au fil des douze années passées, Croisements est devenu le premier festival étranger en Chine, et le plus grand festival français à l’étranger. Chaque printemps, le festival montre en Chine la création française et des « croisements » artistiques franco-chinois, dans de nombreuses disciplines. En 2016, Croisements a attiré plus de 4 millions de spectateurs dans 29 villes et en livestreaming sur les plateformes LeLive et PPTV.

PNG

  • Wuhan

Croisements à Wuhan, c’est l’expression d’une passion entre la France et la Chine, d’un fort intérêt des Wuhanais pour la culture française, d’un profond attachement des français à la générosité des habitants de cette grande ville en transformation. Pour cette 12ème édition, le programme a été co-construit avec nos partenaires culturels chinois fidèles ainsi qu’avec de nouveaux partenaires, réunis autour de l’idée de surprendre, d’amuser, d’émouvoir et d’étonner grâce aux artistes reconnus ou émergents invités qui reflètent tous l’incomparable créativité française.

Des arts de la rue à la bd, du cinéma aux musiques actuelles, de la peinture au théâtre d’ombres, nous avons choisi en cette année du coq, emblème cher à nos deux pays, de favoriser les projets croisés franco-chinois et de faire la part belle à une nouvelle jeunesse.

En coopération avec le Théâtre d’ombres du Hunan, l’ensemble Doulce Mémoire présente au Théâtre Zhongnan, un spectacle pour le jeune public mêlant deux arts traditionnels : le théâtre d’ombres chinois et la musique de la Renaissance. On pourra par ailleurs admirer les costumes de cette période de grande richesse culturelle avec l’exposition installée à Wuhan, Ychang et Huangshi. Pianiste virtuose, Vanessa Wagner partage la scène du Grand théâtre Qintai avec le Wuhan Youth Philharmonic Orchestra, merveilleuse aventure soutenu par Union Real Estate. Avec humour et rythme, Soleo fait battre des mains le public du 403. Début mai, le Vox se pare des couleurs de la scène électro française en invitant le French Miracle tour avec plusieurs artistes dont la révélation Jacques, aussi inventif dans sa coiffure qu’avec ses machines, véritable symbole de cette French Touch qui séduit les foules de la planète. Dans le registre des arts urbains, le festival débute en fanfare à Wuhan Tiandi avec Ulik et Le Snob et leur spectacle irréel. Ils sont pour la première fois en Chine après avoir joué dans le monde entier. Ils poursuivront en version festive à Wangjiawan, nouveau partenaire du festival.

Côté arts visuels, le Musée des Beaux-Arts du Hubei et l’AFCED mettent à l’honneur Hans Hartung, maître du tachisme, né allemand et devenu français, un symbole européen alors que nous fêtons le 60ème anniversaire du Traité de Rome. En faisant correspondre ses Gestes et traits à la calligraphie chinoise, on se rend compte une nouvelle fois des liens entre Orient et Occident. Plus tard dans l’année, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole dévoilera sa collection d’œuvres de grands artistes des 19ème et 20ème siècles. Après Pékin et Chengdu, c’est au Musée des Beaux-arts de Wuhan que l’exposition Chemins de la modernité (1805-1975) entraînera les visiteurs à travers l’histoire de l’art moderne et certaines des plus belles toiles du musée, de Courbet et Monet à Matisse, Picasso, Dubuffet, Soulages.

En Juin, Panorama du cinéma français revient à Lumières Pavillon avec des films comme Elle du réalisateur néerlandais Paul Verhoeven avec Isabelle Huppert (Golden Globe de la meilleure actrice), Planetarium de Rebecca Zlotowski avec l’actrice américaine Natalie Portman, ou la version restaurée d’Irma Vep d’Olivier Assayas avec Maggie Cheung.

Et comme Wuhan reste la capitale chinoise de la Fête de la musique , nous proposons dans la semaine du 21 juin trois concerts à Caidian, au Coq sportif et sur les berges du Yangtsé, le plus mythique des fleuves. En 2016, plus de 1,2 million de spectateurs nous suivaient en livestreaming grâce à PPTV. Nous ferons encore mieux cette année avec plusieurs groupes représentatifs de la scène actuelle : Las Aves, Colours in the street, et Taiwan MC. Côté jazz, Fabien Klein nous invitera à découvrir un génie de la musique française, Serge Gainsbourg.

Mais l’événement majeur de cette fête sera sans nul doute, le Guitarkestra de Wuhan créé pour l’occasion avec 60 guitaristes de Wuhan dirigés par le musicien Lone Kent.

Que le son des guitares vous emporte ! Que la fête soit belle !

  • Changsha

Croisements à Changsha, c’est l’expression d’une belle relation entre la France et la Chine dont l’évolution est à la mesure du développement de cette ville en pleine transformation. Pour cette 12ème édition, le programme a été co-construit avec nos partenaires culturels chinois fidèles ainsi qu’avec de nouveaux partenaires, réunis autour de l’idée de surprendre, d’amuser, d’émouvoir et d’étonner grâce aux artistes reconnus ou émergents invités qui reflètent tous l’incomparable créativité française.

Des arts de la rue à la bd, du cinéma aux musiques actuelles, de la photo au théâtre d’ombres, nous avons choisi en cette année du coq, emblème cher à nos deux pays, de favoriser les projets croisés franco-chinois et de faire la part belle à une nouvelle jeunesse.

En coopération avec le Théâtre d’ombres du Hunan, l’ensemble Doulce Mémoire présente un spectacle pour le jeune public mêlant deux arts traditionnels : le théâtre d’ombres chinois et la musique Renaissance. Un projet unique et ambitieux qui a déjà une suite prévue en France à l’automne et qui est rendu possible grâce à l’appui de Broad Clean Air, du Bureau de la culture du Hunan et de la région Centre-Val de Loire. On pourra par ailleurs admirer les costumes et les châteaux de la Loire dans l’exposition installée à la Bibliothèque en juillet. Temps fort du festival L’Orchestre philharmonique de Radio France et ses 140 musiciens (refondé en 1976 par Pierre Boulez) finit sa tournée chinoise sous le bâton du jeune chef d’orchestre finlandais Mikko Franck au Grand Auditorium Poly. Pianiste virtuose et directrice du Festival de musique de Chambord, Vanessa Wagner nous offre des moments de grâce en interprétant Mozart, Liszt, Debussy.

Début mai, le 46 Livehouse se pare des couleurs de la scène électro française en invitant le French Miracle tour avec plusieurs artistes dont la révélation Jacques, aussi inventif dans sa coiffure qu’avec ses machines, véritable symbole de cette French Touch qui séduit les foules de la planète. La chanteuse Joyce Jonathan collabore cette année avec des musiciens chinois et fait une halte à Changsha pour sa 4ème tournée chinoise. Dans le registre des arts urbains, le festival débute en fanfare à Bubugao avec Ulik et Le Snob et leur spectacle irréel qui ne ressemble à aucun autre. Ils sont pour la première fois en Chine après avoir joué dans le monde entier.

Pour l’ouverture du festival, la photographe Maï Lucas pose son regard sur la jeunesse des rues de Kunming et Changsha (au He Art Museum). La Station service remonte le temps avec le Ciné-concert Les Mondes futurs, film muet de 1936. Le spectacle est aussi bien sur l’écran que sur scène puisque les musiciens jouent en direct une nouvelle partition musicale du film.

Côté livres, la Fête des Bulles revient après une première édition réussie lancée en 2016 à la Chinese Academy of Fine Arts (CAFA). Cette année encore, avec la complicité de Beijing Film Academy et Jilin Animation Institute, cinq auteurs de BD français et chinois, parmi lesquels Pénélope Bagieu, Jean-Marc Rochette, Edmond Baudoin, Chu Mi, Zou Jian, nous prouvent que la BD n’est pas qu’un divertissement pour enfants mais relève d’une véritable écriture scénaristique et artistique.

Fin juin, nous vous invitons à la Fête de la musique, grâce à Bubugao qui organise pour la première fois à Changsha cet événement mondial qui s’adresse à tous les publics. En présence de plusieurs groupes français et chinois représentatifs de la scène actuelle dont Taiwan MC ou Fabien Klein qui nous invite à découvrir un génie de la musique française, Serge Gainsbourg.

La vie, la mort, le bonheur, le bien, le mal, la beauté, la liberté… Des questions d’adolescents. Des problèmes d’adultes. Rien à voir avec les enfants, n’est-ce pas ? Et bien si : le philosophe Oscar Brenifier (Dolphin édition) n’a pas peur d’aborder tous ces thèmes, et plus encore, avec les enfants. Vous avez dit, « nouvelle jeunesse » ?

Pour plus d’info, veuillez télécharger le catalogue du Festival Croisements 2017 :

PDF - 6.4 Mo

Dernière modification : 12/05/2017

Haut de page