Participation du Premier ministre à la célébration de la fête nationale chinoise (Paris, 25/09) [中文]

(...)
50 ans : voilà un bel anniversaire ! Une célébration de la maturité, de l’expérience.
Il y a 50 ans, en effet, deux grands dirigeants, le général de Gaulle et le président Mao Zedong, ont eu cette même vision : celle de deux grandes nations, la France et la Chine, qui décident de sceller des liens, de rapprocher leurs destins. C’est cette vision qui, aujourd’hui, nous rassemble.

C’est donc en 1964 que nos deux pays ont établi des relations diplomatiques. La France reconnaissait alors dans l’Empire du milieu une puissance qui s’ouvrait au monde et qui allait émerger comme un géant. De son côté, la Chine voyait dans la France une nation décidée à s’engager pleinement dans la construction européenne et déterminée, malgré la guerre froide, à assurer l’indépendance de sa diplomatie et de sa défense.

50 ans après, quel chemin parcouru ! Quel partenariat fructueux ! Contemplons ensemble l’œuvre accomplie : nos coopérations industrielles dans tant de domaines, je pense en particulier à l’aéronautique et au nucléaire ; nos échanges culturels qu’illustrent les nombreuses manifestations qui ont ponctué, depuis un an, la commémoration de ce cinquantenaire de nos relations diplomatiques ; ces touristes chinois, sans cesse plus nombreux, qui viennent découvrir la France, et nous souhaitons qu’ils soient plus encore - ce qui implique notamment de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir leur sécurité ! Ces étudiants français fascinés par l’apprentissage de votre langue et la découverte de votre civilisation. Ils sont aujourd’hui plus de 8500 à étudier en Chine. Nombreux décident d’y rester et d’y débuter leur carrière professionnelle.

Ces exemples montrent combien des liens se sont créés. Et combien ils se sont renforcés.
Au fil de ces 50 années, le dialogue au plus haut niveau entre la France et la Chine n’a cessé de s’amplifier, de s’approfondir. Quelle riche année, d’ailleurs, que celle que nous traversons !

Le président Xi Jinping était en France au printemps dernier. Son voyage a été un immense succès. Il a permis de tracer des perspectives nouvelles, d’étendre notre partenariat.

La Chine est très présente, ces derniers jours, dans mon agenda. J’ai reçu en effet votre vice-Premier ministre, M. Ma Kai, chargé d’animer le dialogue franco-chinois sur la coopération économique. Puis, je me suis entretenu avec un autre vice-Premier ministre, Mme Liu Wandong, venue, elle aussi, à Paris pour lancer le premier dialogue franco-chinois de haut niveau sur les échanges humains. (...)

Et ce soir, Cher Monsieur l’Ambassadeur, c’est avec plaisir que je participe à votre fête nationale en cette année particulière de commémoration de 50 années de relations bilatérales entre nos deux pays.

J’ai déjà eu la chance de visiter votre pays. J’étais à Shanghai pour l’exposition universelle et je tiens à vous faire part des très fortes impressions que j’ai ressenties lors de ce déplacement. Mais je ne prétends pas connaître suffisamment bien votre pays. J’aspire à le découvrir davantage. C’est pourquoi je serais heureux de pouvoir y effectuer un déplacement au cours des prochains mois.

Monsieur l’Ambassadeur, c’est une belle mission que la nôtre : enraciner encore plus profondément cette relation entre la France et la Chine ; construire ensemble les 50 prochaines années de notre partenariat comme nos prédécesseurs avaient construit les 50 années que nous célébrons.

Alors je me tourne vers vous et je vous souhaite à vous-même, à l’ensemble des citoyens chinois vivant en France une belle et heureuse fête nationale.

Vive la Chine, vive la France, vive l’amitié franco-chinoise !./.

Dernière modification : 27/09/2014

Haut de page