« Journées de la France » à l’université Jiaotong de Shanghai [中文]

A l’initiative de la Chambre de commerce et d’Industrie française en Chine, les « journées de la France » (French Open days) se tiennent du 30 novembre au 1er décembre à l’université Jiaotong de Shanghai. Cet événement rassemble des étudiants, des représentants d’entreprises et du monde universitaire. Il « réunit le meilleur de la France, promeut ses savoir-faire et met en relation ses acteurs d’excellence avec les acteurs d’excellence chinois », selon Maurice Gourdault-Montagne, Ambassadeur de France en Chine.

« Réussir la mondialisation »

L’Ambassadeur de France a salué cette initiative qui « montre une nouvelle fois la vigueur des liens et la diversité des coopérations entre la France et la Chine, partenaires stratégiques ». « Nos deux pays doivent faire face ensemble aux défis de ce formidable bouleversement du monde qu’est la mondialisation. Je suis convaincu que la clé pour relever ces défis de la mondialisation se trouve dans la connaissance de soi même et des autres », a déclaré Maurice Gourdault-Montagne.

« Pour construire l’avenir il faut bâtir des ponts entre nations, il faut être en paix avec ses voisins, avancer avec eux, faire des compromis et multiplier les échanges humains. C’est exactement, il me semble, le sens de l’approche chinoise pour le développement de coopérations gagnantes/gagnantes et des « nouvelles routes de la soie ». La France souhaite s’inscrire pleinement dans cette approche et dans ces projets. Les contacts que nous entretenons avec les plus hautes autorités chinoises sont très prometteurs à cet égard. »

L’Ambassadeur de France a indiqué que la Chine est un partenaire clé pour les entreprises françaises, rappelant que 1600 d’entre elles s’y sont implantées, créant 570 000 emplois.

« La France, en particulier après le referendum britannique, possède plus que jamais de formidables atouts pour être une porte d’entrée sur le marché européen pour les groupes chinois », a par ailleurs souligné Maurice Gourdault-Montagne, soulignant « une taille de marché, une démographie dynamique, une situation géographique qui en font une plateforme vers l’Europe et l’Afrique ».

La mobilité des étudiants ouvre des nouvelles perspectives de partenariat

Lors de son discours, l’Ambassadeur de France en Chine a également rappelé que :
- les universités et écoles d’ingénieurs françaises accueillent 35 000 étudiants chinois et cherchent à en accueillir encore davantage, 50 000 en 2020.
- De plus en plus près de 100 000 jeunes Français étudient la langue chinoise.
- Chaque année, les jeunes Français sont plus nombreux dans les universités chinoises.

« Cette mobilité des jeunes ouvre la perspective de partenariats et de coopérations indispensables pour nos sociétés » a déclaré Maurice Gourdault-Montagne.

La France et la Chine cherchent à développer ces contacts entre jeunes non seulement dans le cadre de leurs études mais également à l’occasion de stages professionnels. Un accord 2 X 1000 stagiaires a été signé afin de faciliter l’intégration de stagiaires français en Chine et de stagiaires chinois en France.

En savoir plus sur le programme 1000 stagiaires

Dernière modification : 07/12/2016

Haut de page