Importation en Chine

Les conditions d’importation sur le territoire de la République Populaire de Chine de carnivores domestiques accompagnant leur propriétaire ont été fixées en 1994.

1- Entrée de l’animal en Chine


Malgré des expériences diverses quant à l’application de la réglementation par les services chinois de contrôle aux aéroports et ports d’entrée, on peut retenir les principaux éléments suivants :

  • Il n’est accepté qu’un seul animal par voyageur. La réglementation chinoise n’autorise en effet qu’un seul animal par personne à l’entrée sur le territoire et un seul chien par famille pour l’enregistrement au séjour. A l’arrivée, le propriétaire remplit une "déclaration pour la quarantaine" sur laquelle il indique l’existence de l’animal.
  • L’animal doit être valablement vacciné contre la rage et être accompagné d’un certificat international de vaccination (ou de son passeport communautaire le cas échéant).
  • L’animal doit être accompagné d’un certificat international de bonne santé établi par un vétérinaire officiel. Ce certificat doit donc être établi par un vétérinaire traitant disposant du mandat sanitaire, puis ce document doit être impérativement contresigné et tamponné par un vétérinaire officiel de la Direction Départementale des Services Vétérinaires du département où est implanté le vétérinaire sanitaire. Aucun délai n’est officiellement prescrit mais il est préférable de réaliser ce certificat dans les 24 à 72 heures avant le départ.
  • L’animal doit subir à l’arrivée sur le territoire chinois une quarantaine de sept jours aux frais du propriétaire (2.000 à 4.500 RMB). Les lieux sont choisis par l’administration de la quarantaine (Ex. à Shanghai : clinique vétérinaire de Shenpu). Aucune visite n’est admise en théorie.
  • Même si la réglementation chinoise ne le prévoit pas expressément, il convient que l’animal soit correctement identifié préalablement à son départ par tatouage (réalisé avant juillet 2011) ou implantation d’une puce électronique.
  • Enfin, il est vivement conseillé aux propriétaires désirant revenir en France ou dans un État membre de l’Union européenne avec leur animal, de faire réaliser avant leur départ vers la Chine le titrage sérique de vérification de la vaccination antirabique, dont le résultat leur sera demandé au retour. Il n’existe en effet aucun laboratoire agréé pour réaliser ce test en Chine à l’heure actuelle.

2- Enregistrement de l’animal


Des mesures d’enregistrement et de déclaration strictes sont imposées en Chine aux propriétaires d’animaux (tout particulièrement en milieu urbain). Il faut donc rapidement effectuer ces formalités administratives et fiscales (1.000 RMB pour Pékin) dès que l’animal est installé sur son lieu de résidence.

En outre, chaque année, entre le 1er mai et le 30 juin, les propriétaires de chiens doivent effectuer une procédure de réenregistrement avec les mêmes documents, notamment le permis d’élevage du chien et doivent s’acquitter du paiement d’une taxe (de 500 RMB à Pékin).

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page