BON PLAN AU GRAND COEUR - Kang, le livre des Enfants de Madaifu

L’association Les Enfants de Madaifu, que vous connaissez sans doute grâce à sa célèbre opération annuelle de vente de pommes, vient de lancer un livre photos, intitulé "Kang", signé par le photographe Gilles Sabrié. Le lancement de ce livre, réalisé à 100% bénévolement, s’est déroulé début décembre 2016, à la résidence du Consulat de France à Shanghai.

L’association des Enfants de Madaifu
Cette association, créée en 1999 par le Docteur Marcel Roux (ancien directeur de Médecins Sans Frontières en Chine), a pour vocation d’aider des enfants orphelins, principalement des régions du Shaanxi, Gansu et Hebei en Chine, régions parmi les plus pauvres du pays.

JPEG

Le programme "Orphelins sans les murs" de l’association cherche à maintenir ces enfants dans leur village, dans le foyer d’un proche, en le soutenant financièrement. Elle les accompagne aussi dans leur scolarité, jusqu’à leur entrée dans la vie active, en finançant leurs études supérieures ou des formations professionnelles. Madaifu aide aussi les écoles en les équipant de cantines, de dortoirs, de terrains de sport, de matériel informatique, de poêles à charbon etc. Et enfin, pour la 12ème année consécutive, l’association a reconduit avec succès son opération phare de ventes de pommes à l’automne dernier.

Gilles Sabrié et le projet Kang
Gilles Sabrié est un amoureux de la Chine. Ce photojournaliste, qui publie dans de nombreux titres (Le Monde, Courrier International, L’Express, Libération, Time, The New-York Times, Géo, National Geographic, Der Spiegel…), est basé depuis dix ans à Pékin. Il aspire à être un témoin de l’Histoire. Et pour cela, la Chine est une évidence pour lui, car toutes les transformations du monde s’y passent. "La Chine est de plus un pays passionnant pour les photos ! " ajoute-t-il. Ses liens avec Les Enfants de Madaifu remontent à sa rencontre avec le fondateur Marcel Roux, il y a quinze ans. Puis il lui a été proposé de faire un reportage photos dans la province du Gansu, là où l’association intervient. Et là, ce fut le choc, la découverte de la vie rurale en Chine, une aventure humaine extraordinaire, une bouleversante rencontre avec les enfants. Il garde ensuite contact avec l’association et vend d’ailleurs quelques-unes de ses photos sur le site.

JPEG

Au printemps 2015, Anne de Kermadec, secrétaire générale de Madaifu, de retour d’une visite terrain dans le Gansu, lui montre ses propres photos, dont un cliché du mur d’une habitation, avec de la calligraphie inscrite, une belle lumière… Ce fut le déclic ! Gilles décide de repartir photographier les murs de ces maisons. Mais pas n’importe quels murs ! Ceux situés juste derrière le kang - cette large plateforme très courante dans le nord du pays - servant à la fois d’isolant avec le sol en terre battue, de lit familial, de table pour les repas, de lieu de vie tout simplement. Ces murs couverts de calligraphie, de photos, de coupures de journaux, pour décorer, mais aussi pour protéger du froid, c’est toute l’histoire de chaque famille qui y est rassemblée.

Le reportage photos commence mais Gilles n’est pas tout à fait satisfait, il manque quelque chose. Puis un jour, un jeune garçon de cinq ans saute sur le kang, et Gilles prend le cliché l’instantané au vol. Il comprend alors qu’il doit plutôt réaliser les portraits des gens, des familles, des anciens, sur leur kang, et par là même donner une humanité aux photos. "Ces hommes et femmes font preuve d’une grande dignité et prouvent que malgré cette misère, il y a en eux une immense richesse".

La soirée de lancement de Kang au Consulat
Le 1er décembre 2016, le Consulat Général de France à Shanghai a ouvert les portes de sa résidence pour la soirée de lancement du livre Kang, rassemblant 90 photos de Gilles Sabrié. A la fin de ce magnifique ouvrage, l’histoire de chacun de ceux ayant posé est résumée en quelques lignes. Des familles, des personnes âgées, des enfants, quelques kangs vides aussi…

JPEG

Devant une cinquante de personnes rassemblées pour la cause, M. Axel Cruau, a rappelé les prouesses de l’association Les Enfants de Madaifu, qui cette année a réalisé l’exploit de vendre 14 tonnes de pommes, lors de son opération annuelle d’automne ! Mykim Chikli, ambassadrice inépuisable de l’association, ainsi qu’Anne de Kermadec, ont chaleureusement remercié Gilles Sabrié (qui offre tous les droits photos de Kang), ainsi que toute l’équipe de bénévoles qui a rendu possible la concrétisation de ce projet. Durant cette soirée ont donc été vendus des livres Kang, ainsi que des photos encadrées, le tout dédicacé par Gilles.

JPEG

Maintenant à vous de jouer, "We love, we give" !

Comment acheter ce livre ?
Les 300 premiers exemplaires de ce livre ont été financés par la société Zenith China (groupe Publicis), 50 ont été gardés pour usage interne et les 250 autres sont mis en vente, au prix unitaire de 250 RMB minimum. Bien entendu, la totalité de l’argent récolté revient à l’association.

Par ailleurs, toute entreprise intéressée pour financer une nouvelle impression (50 exemplaires minimum) pourra bénéficier d’une personnalisation sous forme de jaquette (première, dernière de couverture, et intérieur). Il est aussi possible d’acheter des tirages photos encadrés du livre. Une autre belle idée de cadeau !

JPEG

Dernière modification : 16/12/2016

Haut de page