2017, la culture française en Chine [中文]

L’ambassade de France en Chine à travers son service de coopération et d’action culturelle a une mission de diffusion de la culture française en Chine et de mise en partenariat des institutions artistiques et acteurs économiques culturels des deux pays. L’ambassade coordonne chaque année trois festivals artistiques : la Fête de la francophonie en mars (qui fête sa 22e édition en 2017), le festival Croisements (12e édition) et le Mois franco-chinois de l’environnement (4e édition).

Organisée en partenariat avec 20 ambassades et représentations diplomatiques, la Fête de la francophonie met à l’honneur la langue française et la culture francophone, en s’adressant prioritairement aux jeunes Chinois. Dans une vingtaine de villes chinoises comme sur WeChat (jeu de la Dictée de Pivot) et dans 11 000 karaokés, la langue française est célébrée à travers de nombreux évènements culturels et concours.

JPEG - 883.7 ko
Jin Xing, marraine de la francophonie 2017, présente à la conférence de presse de la fête de la francophonie, le 16 février 2017.
JPEG - 721.7 ko
Dictée de Pivot, finalistes de l’année 2017.
© Ambassade de France en Chine

Rappelons que le français est la langue officielle des Nations unies, de l’Union européenne et des Jeux Olympiques, la 5ème langue la plus parlée du monde, 3ème langue des affaires, 4ème langue sur Internet : près de 300 millions de locuteurs partagent avec la langue française des valeurs de solidarité, de respect, de tolérance. On annonce près de 800 millions de locuteurs du français à l’horizon 2050.

JPEG - 293.2 ko
L’écrivain algérien Boualem Sansal à la soirée d’ouverture de la fête de la francophonie, le 10 mars 2017.
© Ambassade de France en Chine

Au fil des douze années passées, Croisements est devenu le premier festival étranger en Chine, et le plus grand festival français à l’étranger. Chaque printemps, le festival montre en Chine la création française et des « croisements » artistiques franco-chinois, dans de nombreuses disciplines : théâtre, danse, musique classique et contemporaine, musiques actuelles, arts visuels, nouveaux médias, cinéma et livre. En 2016, Croisements a attiré plus de 4 millions de spectateurs dans 29 villes et en livestreaming sur les plateformes LeLive et PPTV.

JPEG - 383.8 ko
750 points à l’infini, de Tatiana Trouvé, au Red Brick Museum. / Croisements 2016
JPEG - 270.7 ko
Clôture de l’amour, de Pascal Rambert, au théâtre Penghao / Croisements 2016

En 2017, la programmation du 12ème festival, qui aura lieu du 6 mai au 9 juillet, reflète à la fois la maturité du festival et de ses relations avec les partenaires culturels chinois (musées, salles de concert et de spectacle, espaces culturels), avec l’invitation de « grands noms » de la culture française (collections d’art moderne du musée de Saint-Etienne, Josef Nadj et Carolyn Carlson en danse, l’actrice Isabelle Huppert, les artistes Claude Lévêque, Philippe Parreno et Valérie Belin, l’orchestre philharmonique de Radio France…), et une nouvelle jeunesse, avec des représentants du dynamisme de la création française : huit artistes lauréats du Prix Marcel Duchamp, les metteurs en scène Julien Gosselin et Thomas Jolly, les chorégraphes Maud Le Pladec et Pierre Rigal, le DJ Jacques, les auteurs de BD et illustrateurs Pénélope Bagieu et Jul, la chanteuse Joyce Jonathan, la pianiste Vanessa Wagner…

JPEG - 473.1 ko
Picasso, Nature morte pot, verre et orange, collection du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole / Croisements 2017
JPEG - 524.5 ko
Isabelle Huppert, Golden Globe de la meilleure actrice pour son rôle dans Elle (Paul Verhoeven), vient lire des textes de Marguerite Duras / Croisements 2017

Cette année encore, le festival reçoit le parrainage d’artistes chinois amis de la culture française : Cui Jian, le « père du rock chinois » ; Wang Yabin, danseuse et chorégraphe ; Sui Jianguo, sculpteur ; Lu Ming, auteur de bandes dessinées.

JPEG - 431.1 ko
Cui Jian, parrain de Croisements en 2017

Arrive en automne le Mois franco-chinois de l’environnement (MFCE), le seul festival multidisciplinaire consacré à l’environnement organisé par une ambassade en Chine. Pays hôte de la COP21, la France s’engage pour la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique.

JPEG - 149.1 ko
Yann Toma (à droite), artiste et chercheur, créateur de l’œuvre-lumière Human Greenenergy, danse parmi les habitantes du quartier de Baitasi, en interaction avec son installation / MFCE 2016

Le MFCE est à l’image de cet engagement : un festival qui entend faire connaître au plus grand nombre l’impératif de la protection environnementale à travers une programmation éclectique et innovante. En 2016, le festival portait sur la protection de la biodiversité.

JPEG - 106 ko
Jacques Perrin et Jacques Cluzot, réalisateurs du film Les Ssaisons, à la cérémonie d’ouverture du Mois franco-chiniois de l’environnement / MFCE 2016

L’édition 2017 (15 septembre - 15 octobre) abordera quant à elle le thème des mutations urbaines. Un sujet des plus actuels et plus pertinents, en France comme en Chine. En 2008, la part de la population mondiale vivant en ville a dépassé 50 %, et elle sera de 60 % en 2030. L’urbanisation s’impose donc comme un des enjeux-clés de ce siècle. A quoi ressembleront les villes de demain ? Quels seront les modes de vie de leurs habitants ?

Les tournées d’artistes, d’écrivains et de maisons d’édition visent à présenter aux publics chinois la littérature française contemporaine et à encourager les professionnels chinois à s’investir dans les échanges littéraires franco-chinois. Soutenant cet effort, l’Académie Fu Lei développe plusieurs actions : le Programme d’aide à la publication Fu Lei, des conférences, des formations de traducteurs, et le Prix Fu Lei de la traduction et de l’édition, seul prix de traduction remis en Chine par une institution étrangère, qui récompense chaque année trois œuvres traduites du français vers le chinois.

JPEG - 76.8 ko
L’écrivain français Sylvain Tesson remets les prix aux lauréats. / Prix Fu Lei 2016

Des conférences Fu Lei organisées à l’Institut français de Pékin permettent également à des auteurs chinois de présenter leur œuvre et de partager leurs passions littéraires.

JPEG - 211.4 ko
L’écrivain chinois Cao Wenxuan livre ses confessions littéraires. /Cycle conférence Fu Lei, Institut français de Pékin, 2017

La diffusion culturelle s’appuie sur le réseau des 15 Alliances françaises en Chine continentale et sur l’Institut français de Pékin, qui contribue à faire connaître le patrimoine cinématographique français, propose l’accès à une grande collection de documents dans sa médiathèque comme en ligne (Culturethèque), et offre de nombreuses activités pour les plus jeunes, ateliers artistiques ou de découverte d’ouvrages de littérature pour la jeunesse.

Tout au long de l’année, vous pouvez retrouver la culture française et être informés des événements culturels français près de chez vous en Chine sur Faguowenhua : un site (www.faguowenhua.com), un compte WeChat (ID : faguowenhua) et Weibo (法国文化) administrés par le service culturel de l’ambassade de France.
En marge des événements culturels, l’accent est mis tout au long de l’année sur certains domaines de l’enseignement supérieur en France grâce à l’action de Campus France : car la France, une des 5 destinations préférées des étudiants chinois (35 000 étudiants en 2016), offre des formations d’excellence en art, environnement, sciences, recherche !

Dernière modification : 23/03/2017

Haut de page